Une ville, un rendez-vous.
Chaque histoire se termine au moment même où la rencontre semble promettre que quelque chose va arriver sans que le lecteur ne sache s'il s'agira d'un drame ou d'une bonne surprise.

-Rendez-vous à Rio
-Rendez-vous à Montréal
-Rendez-vous à Bagdad
-Rendez-vous à Luxembourg
-Rendez-vous à Paris






Vous aurez de mes nouvelles...



Au gré des voyages, une ville, une nouvelle


Kader Attou " Je suis la France"
Le chorégraphe Kader Attou directeur du Centre Chorégraphique National de la Rochelle participe à la série "Je suis la France" que je réalise pour l'association France Fraternités avec les étudiants de l'EMC
Hakim Benamer
Portrait du cardiologue Hakim Benamer dans le cadre de la série "Je suis la France" pour France Fraternités autour de la diversité
Linda Bouifrou "Je suis la France"
La géographe parle de son parcours dans le cadre de la série "Je suis la France "pour l'association France Fraternités
Rendez-vous à Roissy
Trois personnes attendent chacune de leur côté à Roissy que quelqu'un vienne les chercher. La surprise, elle aussi, est au rendez-vous.

(Anonymes filmés Terminal D, musique :Zéphyr
voix de Louis-Charles Sirjacq, Apolline Troncin et Dominique Aru. texte BS)
Délit d'initiés

Huis clos dans les bureaux d'un cabinet de trader.

film réalisé dans le cadre du 48h film project Paris 2012
Réalisateur : Quentin Herlemont et Benoît Sourty
Dialogue: Yann Baron/Image Christophe Perraudin/Première assistante de réalisation:Marine Chaillan/Son:Come Le Quilleuc, Benoit Olivier/Mixage: Quentin Spiess/Monteur: Arthur Muller, Jean DecréMusique:Zephyr Perrier/Interprètes principaux:Lutèce RagueneauPhillip SchurerRobert DauneyThibaultHenryYann OlejarzThomas Jeand'heurValentin Petrou

Une place au soleil

En 1985, quelques familles de la banlieue d' Avignon défrayent les chroniques suite à une série de braquages dans les agences bancaires de la région. La presse locale ainsi que le journal Actuel sous la plume de Jean-Luc Porquet racontent les faits dans plusieurs articles. Dix ans plus tard, le film retourne sur place, voir ce qu'il reste de ces histoires. Rien ne semble avoir changé. Les personnages ne sont plus les même mais les conditions sociales génèrent la même violence. La vie en cité entraînerait-elle la délinquance? (extrait de 9' d'un documentaire de 54 minutes, image Serge Guez, montage Alberto Iacelini, production Dominique Pailler)

Une place au soleil (complet)
Quand la vie en cité entraîne la délinquance. 10 ans après une série de faits divers dramatiques qui se sont déroulés à Monclar, banlieue sud d'Avignon, le film revient sur place. Rien de nouveau sous le soleil pour les jeunes qui vivent ici aujourd'hui, semble-t-il. Comme pour leurs grands frères il y a dix ou quinze ans, il leur sera tout aussi difficile d'échapper à une forme d'engrenage et de se faire "une place au soleil"
Gueule de bois

Dominique Roger vit sous une tente dans le bois de Vincennes. C'est un choix dit-il. Ancien chef d'entreprise, il a tout vendu à son frère: société, appartement, résidence secondaire, afin de vivre sans contraintes. Il n'a pas vu son frère depuis cette vente, c'était il y a 9 ans. Le film est l'occasion des retrouvailles. Elles éclaireront d'un autre regard ce que nous savions du SDF. (extrait de 22' d'un documentaire de 60' : :image Jean-Jacques Mrejen, son Brice Cabalero, montage Jean-Pierre Sanchez,production La Lanterne)

Sortir de l'impasse

En suivant la procédure judiciaire spécifique à la délinquance des mineurs, ce documentaire observe le dialogue entre les jeunes délinquants et les adultes qu'ils ont successivement face à eux: procureurs, avocats, éducateurs, juges. Si leurs visages ne sont jamais montrés c'est pour mieux mettre en valeur leur propre voix off avec leurs mots, leur vocabulaire. Les dialogues durant ces face-à-face entre jeunes et professionnels de la justice mettent également en évidence le caractère éducatif de la justice.(extrait de 6' d'un documentaire de 66 minutes, image Bernard Simon, son ) sélectionné au festival Image de la justice de Rennes

De Dieppe à Dieppe
Le photographe Régis Houlet vit et travaille à Dieppe en Normandie, depuis 40 ans. Il aime sa ville, son histoire,les gens qu'il y croise. Ils constituent la matière première de ses photographies. Et quand il décide d'aller au Canada, dans la ville de Dieppe qui a choisi ce nom en hommage aux militaires canadiens morts sur les plages normandes en 1942, Régis Houlet veut voir ce qu'il reste de l'histoire commune de ces deux villes. Il ne se doute pas que ce voyage va changer sa façon de travailler.
(extrait d'un documentaire de 52 minutes pour France3 Normandie)
Le pont
Entre le Brésil et la France, une frontière naturelle : le fleuve Oyapock, en Guyane. Alors quand Paris et Brasilia décident de construire un pont reliant l'Amapa, état du Nord du Brésil et le département français, c'est plus qu'un symbole d'union. Car voilà des siècles que les populations traversent le fleuve. En reliant l'Europe à l'Amérique du Sud ce pont cristallise les peurs des uns et les espoirs pour les autres.L''Europe d'un côté du fleuve, perçu comme le nouvel Eldorado pour les populations pauvres des différents états du Brésil qui migrent vers l'Amapa. Le Brésil de l'autre côté, perçu par les frontaliers français comme abandonnant ses populations nécessiteuses à la clandestinité.
(extraits de 8' d'un documentaire de 52 minutes, co réalisation avec Annick Thébia, productions de la lanterne).